Loading...
Le centre de la capitale tchétchène, Grozny, a été jeudi le théâtre de violents combats entre rebelles tchétchènes et forces de l'ordre. Une explosion de violence assez rare dans cette ville tenue d'une main de fer par le président Ramzan Kadyrov. Au moins vingt personnes ont été tuées. La majorité des victimes sont des membres des forces de sécurité et des combattants rebelles de l'Emirat du Caucase. Un civil a également été tué, selon le Comité national anti-terrorisme. Cette attaque ravive les craintes d'un nouveau conflit en Tchétchénie, 20 ans après le début de la première guerre avec la Russie. 

Comments

Leave a Reply