Loading...
À Beaumont-sur-Oise, 1 500 personnes étaient présentes pour réclamer justice pour Adama Traoré, un an après son tragique décès.

En Juillet 2016, ce jeune homme de 24 ans était tué dans le cadre d’une simple interpellation par des gendarmes. Officiellement, les causes de la mort n’ont pu être établies. Plusieurs témoignages, notamment celui d'un pompier, ainsi que la dernière expertise en date contredisent la version des gendarmes : Adama est bien mort d'asphyxie. À ce jour, aucun gendarme n'a été mis en examen par le juge d'instruction en charge de l'enquête. La famille réclame justice et surtout la fin de l'impunité. 

Comments

Leave a Reply