Loading...
Quel restaurant peut s'enorgueillir de compter dans ses rangs 5 MOF (3 en cuisine et 2 en salle), d'assurer un service annuel de 43 000 repas et d'entamer en 2013 sa 49 ème saison de triple étoilé au guide Michelin ? 
Ne cherchez pas, c'est chez Paul Bocuse à Collonges-au-Mont d'Or et nulle part ailleurs. A 87 ans, passés de quelques semaines (notre homme est né le 11 février 1926), le cuisinier le plus baroque de la gastronomie française assure toujours la pérennité de "la table" à la française. Effectivement, on ne vient pas chez Paul Bocuse pour découvrir une éventuelle composition de cuisine moléculaire ou autre plat à la mode. On s'attable chez Paul Bocuse comme on va au musée du Louvre, c'est à dire pour découvrir des "œuvres maîtresses" de notre patrimoine et de de nos racines culinaires, des incunables de la gastronomie hexagonale. 
Salade de Homard du Maine (homard canadien) à la française - Loup en croûte feuilletée sauce Choron - Rouget en écailles de pommes de terre - Soupe aux truffes VGE - Volaille de Bresse en vessie ... voilà ce que les gastronomes du monde entier viennent chercher chez M. Paul ... et le trouvent !
C'était d'ailleurs le but de notre pèlerinage gourmand de ce 24 mars 2013 dont la vidéo ci-jointe vous donnera un petit aperçu, dans laquelle hélas, M. Paul n'apparaît pas ...

PS : Paul Bocuse est décédé le samedi 20 janvier 2018, à l'aube de son 92ème anniversaire. Son épouse, Raymonde Bocuse, l'a rejoint le 13 juin 2019. 

Comments

Leave a Reply